Simulation chômage : que faut-il savoir sur les allocations chômage ?

Tackk.com » Administratif » Simulation chômage : que faut-il savoir sur les allocations chômage ?

Les salariés ayant perdu leur travail pour des raisons indépendantes de leur volonté ou suite à une rupture conventionnelle ont le droit de toucher des allocations de chômage. Ces dernières peuvent être assez compliquées à évaluer, c’est pourquoi il est possible de trouver sur le net des simulateurs qui permettent d’estimer l’indemnité de chômage mensuelle. Nous allons tenter de vous expliquer le principe de fonctionnement de ces simulateurs dans ce qui suit.

Le principe de calcul des allocations de chômage

Les allocations d’aide au retour à l’emploi ou « ARE« , sous le régime général, sont calculées sur la base d’un salaire journalier de référence SJR.

Le calcul du salaire journalier de référence se fait en divisant le salaire brut global des 12 derniers mois (Primes y compris) sur le nombre de jours travaillés. Ensuite, deux calculs seront effectués et comparés :

  • Le SJR est multiplié par 40,4% auquel est ajouté 11.84 euros.
  • Le SJR est multiplié par 57 %.

Le montant le plus avantageux est retenu, sachant que celui-ci doit être compris entre 29,06 € (depuis le 01/07/2018) et 75 % du SJR.

Ce calcul est effectué pour les personnes travaillant à temps plein. Quant aux personnes travaillant à temps partiel, le résultat obtenu précédemment est multiplié par un coefficient de réduction égal au : nombre d’heures à temps partiel / le nombre d’heures légales ou conventionnelles.

Ce qu’il faut savoir sur les simulateurs d’allocation chômage

Ils ne font que fournir une estimation et n’engagent en rien les sites qui les fournissent.

De plus il vaut mieux se fier aux simulateurs où il y a plusieurs champs à remplir pour avoir une estimation la plus précise possible.

Les simulateurs se basent en général sur le calcul sous régime général et pour le plein temps.

Les simulateurs de Pôle emploi sont les plus fiables, car ils sont actualisés en cas de changement.

Le salaire qui vous est communiqué, en général, est un salaire brut dont il faut déduire les charges fiscales et de sécurité sociale.

Pour toucher les indemnités de chômage, il faut répondre à certaines conditions :

  • Justifier d’au moins 122 jours d’affiliation durant les 28 mois précédents le départ de l’entreprise. Il n’est pas obligatoire d’avoir effectué ces jours dans la même entreprise ni de manière continue.
  • Être à la recherche active d’emploi.
  • Être inscrit à Pôle emploi.
  • Être en situation de chômage involontaire.
  • Ne pas avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite.
  • Être physiquement apte à l’exercice d’un emploi.

La durée d’indemnisation, quant à elle, est calculée en multipliant la durée d’affiliation par 1,4, ce qui permet de convertir le nombre de jours travaillés qui sont au nombre de 5 par semaine ou 7 par semaine. Cette durée doit être comprise entre 4 mois et 2 ans.

Le diagnostic de performance de votre entreprise est important et déterminera si elle va bientôt être liquidée, vous mettant ainsi au chômage technique.