Fausse couche ou règles : les deux phénomènes ne sont pas souvent liés

Tackk.com » Santé » Fausse couche ou règles : les deux phénomènes ne sont pas souvent liés

Les femmes ont tendance à paniquer très rapidement puisqu’elles se focalisent sur Internet et cherchent une multitude d’informations.

De ce fait, elles se demandent si la fausse couche ou les règles sont liées, mais ce sont parfois deux phénomènes différents. De ce fait, si une fausse couche sans saignements est possible, il faut noter que les menstruations « anniversaires » sont également au rendez-vous pour certaines femmes.

Il faut alors apprendre à reconnaître les symptômes et n’oubliez pas de consulter un médecin notamment pour apprendre comment différencier une fausse couche et des règles.

Les signes importants pour une fausse couche

Il ne faut pas oublier qu’une femme peut être la cible d’une fausse couche sans le savoir puisqu’il n’y aura pas de symptômes spécifiques. Elle ne savait pas qu’elle était enceinte et les règles sont finalement normales, mais elle a tout de même été victime de cet avortement naturel. Il y a donc des signes qu’il faut connaître que ce soit pour les règles ou la fausse couche. C’est souvent une certaine méconnaissance qui entraîne ce stress, cette angoisse ou ce vent de panique.

  • Une fausse couche peut être différente d’une femme à une autre, ce sont les signes les plus classiques que nous pouvons évoquer.
  • Pour reconnaître une fausse couche, il suffit de regarder le sang qui a souvent des caillots très vifs, vous avez des règles décrites comme hémorragiques.
  • Les saignements ne s’arrêtent pas forcément et vous n’avez pas des règles classiques.
  • Lorsque les règles s’accompagnent d’une douleur violente avec de la perte des tissus foetaux, il est facile de savoir pour cette fausse couche ou ces règles.
  • La mauvaise odeur peut également être un signe à ne pas négliger.

Les trois symptômes les plus importants

Il existe une fausse couche sans perte de sang, mais d’autres symptômes peuvent également vous aider à savoir si le bébé est toujours présent dans votre ventre. Il est important de noter que les visites prénatales sont indispensables pour les parents, le gynécologue peut ainsi écouter le rythme cardiaque. C’est l’un des trois signes les plus importants.

  • Si vous avez été la cible d’une fausse couche sans saignement, le gynécologue peut se concentrer sur l’absence d’activités cardiaques.
  • Un état fiévreux peut être accompagné par des frissons assez fréquents, ce ne sont pas des troubles hormonaux classiques.
  • Pour savoir reconnaître une fausse couche sans des règles, tous les symptômes doivent être pris en compte.
  • Le dernier signe concerne les étourdissements et les vertiges, les femmes enceintes peuvent perdre connaissance.

Cela est possible à cause de la fatigue, mais les étourdissements ne doivent pas être fréquents. Si par exemple, vous perdez connaissance plusieurs fois par jour, il faut sans doute se renseigner un peu plus.
Vous connaissez désormais les signes pour identifier une fausse couche sans sang, mais contrairement aux idées reçues, vous pourrez tout de même avoir un enfant. En effet, si vous avez appris comment reconnaître une fausse couche, vous savez également qu’une future grossesse est toujours possible.

Pouvez-vous retomber enceinte ?

Certaines femmes pour tenter de faire le deuil de ce petit être perdu décident de tenter à nouveau leur chance. Un signe de fausse couche sans les saignements est toujours traumatisant, mais vous pouvez tout de même envisager une nouvelle grossesse. Il est par contre conseillé d’attendre deux ou trois mois en fonction de cette fausse couche pendant les règles. En effet, votre corps a également été la cible de plusieurs traumatismes, il a abrité la vie pendant quelques jours ou semaines puis le foetus a été perdu pour diverses raisons. Il faut alors laisser le temps à votre organisme de retrouver un cycle normal. Certes, un gynécologue pourra vous renseigner plus aisément, mais dans la plupart des cas, il est conseillé d’attendre au minimum un trimestre.

De plus, il y a les impacts psychologiques à prendre en compte, une fausse couche précoce ou des règles violentes au cours des premiers mois peuvent entraîner une forte dépression qu’il ne faut pas mettre de côté. De ce fait, pensez à vous reconstruire avant d’envisager d’abriter à nouveau la vie.

Pourquoi la fausse couche a-t-elle eu lieu ?

Les femmes peuvent se poser des milliers de questions comme peut-on faire une fausse couche sans saigner ? En effet, elles cherchent à expliquer le phénomène, elles peuvent ainsi supprimer cette culpabilité. Il est important de reconnaître une fausse couche, mais n’oubliez pas qu’il n’y a pas toujours une raison. Votre corps n’est pas toujours prêt à accueillir la vie et vous n’êtes pas responsable. De ce fait, votre hygiène de vie et vos habitudes ne sont pas forcément la cause. Il faut également répondre à cette interrogation : comment savoir si on fait une fausse couche ? En effet, il y a une perte précoce qui se produit au cours des premières semaines, mais une autre peut être plus tardive et donc beaucoup plus traumatisante. Le bébé avait donc eu le temps de se développer.

  • Une hospitalisation est parfois nécessaire pour une fausse couche tardive, les spécialistes doivent alors vider l’utérus et enlever l’enfant.
  • Pour une expulsion incomplète, des médicaments sont souvent nécessaires afin de provoquer des contractions qui entraînent une évacuation.
  • Pour une expulsion complète et spontanée, vous n’avez pas à agir.

Vous savez désormais comment reconnaître une fausse couche, mais n’oubliez pas qu’il n’y a pas toujours d’explications. En effet, les ovulations ne sont pas toujours de la même qualité et c’est aussi le cas pour une fécondation. Si vous cherchez pour cette fausse couche sans saignement que faire, il suffit de se tourner vers un professionnel et notamment un gynécologue, il sera le plus adapté à répondre à toutes vos questions. Certaines femmes sont également à risque, ce sont tout de même près de 20 000 qui sont référencées tous les ans en France. 10 % des grossesses sont la cible d’une fausse couche précoce, elle intervient avant la 14e semaine. Être accompagné est très important pour les couples qui se préparaient déjà à accueillir un petit être.