Comment faire opposition à un prélèvement : quels sont les cas où c’est nécessaire ?

Tackk.com » Administratif » Comment faire opposition à un prélèvement : quels sont les cas où c’est nécessaire ?

De nos temps il est clairement plus facile d’opter pour le paiement de vos factures par prélèvement bancaire automatique, ce mode de paiement est plus serein et plus sûr car il permet de ne pas penser aux dates et aux derniers délais qu’on ne doit pas dépasser et il nous évite les désagréments liés au oublis, mais en cas de résiliation de contrat par exemple ou de volonté de changement du mode de paiement, on peut avoir besoin de procéder à une opposition à un prélèvement.

L’opposition à un prélèvement n’est pas le seul moyen pour arrêter un prélèvement.

Il faut savoir que dans la majorité des cas, on peut stopper un prélèvement simplement en formulant la demande au créancier, en cas de changement de mode de paiement par exemple, il suffit normalement faire part de cette volonté à l’entité concernée, quand il s’agit de résiliation de contrat aussi, le prélèvement est conditionné par les termes du contrat en vigueur et donc est stoppé quand les délais de celui-ci sont dépassés.
On peut néanmoins procéder à une opposition à un prélèvement par précaution ou en cas de prélèvement injustifié, cependant, il faut noter qu’on ne se dirige pas vers ce genre de démarches à tord et à travers, ainsi, en cas de mécontentement par exemple une telle demande peut se retourner sur la personne qui l’a formulé.

Comment faire une opposition à un prélèvement ?

En cas de litige, il faut appeler son banquier pour le prévenir qu’on veut faire une opposition à un prélèvement, ensuite il faut formuler cette opposition par une lettre destinée à la banque, on précise le nom de l’organisme auquel on compte ôter l’autorisation de prélèvement ainsi que le montant, la date et si on veut le faire définitivement ou pour un ou quelques prélèvements simplement. Il est nécessaire de mentionner qu’avant de bloquer ces prélèvements il faut envoyer une lettre recommandée au prestataire lui expliquant le motif de la décision prise afin d’éviter tout malentendu pouvant se retourner contre vous.

Les types d’opposition à un prélèvement :

  • Par numéro de compte : sont refusés tous les prélèvements enregistrés sous un numéro donné.
  • Par nom d’entité : sont refusés tous les prélèvements enregistrés sous un nom donné.
  • Par numéro de mandat : sont refusés tous les prélèvements enregistrés sous un numéro de mandat donné.

Chaque banque a son propre règlement concernant les oppositions aux prélèvements, pensez à consulter les tarifs et les formules proposées.

Sachez aussi qu’en cas de prélèvement injustifié auquel vous n’avez pas donné une autorisation et si votre compte n’est pas à débit immédiat vous pouvez y remédier en contactant votre banquier dans un délais de trois jours pour lui demander de rejeter le débit, présentez vous ensuite à votre banque pour procéder à votre démarche d’opposition à des éventuels prélèvements provenant de la même entité dans le futur.