Santé

Les solutions pour traverser un deuil périnatal récent

Les solutions pour traverser un deuil périnatal récent

La périnatalité englobe la période autour de la naissance, de la 28e semaine de gestation jusqu’au 7e jour après la naissance. Le deuil périnatal détermine donc le décès d’un fœtus ou d’un nouveau-né. Quelle que soit votre situation, vous souffrez. Personne n’est à votre place, et votre perte n’a pas de mots assez puissants pour s’exprimer. Néanmoins, des solutions existent pour traverser cette épreuve.

Le ressenti

Le deuil récent provoque des réactions immédiates, comme la dépression, la tristesse, la colère et l’anxiété. Un sentiment de vide (voire de culpabilité) auquel s’ajoutent des insomnies ainsi que des troubles alimentaires (manque d’appétit principalement).

Les solutions pour soulager sa douleur

Tout d’abord, il faut bien garder en tête que tout le monde ne réagit pas de la même manière face à la mort. Pendant que certains dormiront toute la journée dans le noir total, d’autres chercheront à s’occuper et sortir pour évacuer la pression.

S’entourer de ses proches et de sa famille

Vous allez avoir besoin de soutien. S’entourer de ses amis proches, de sa famille permet de pouvoir lâcher du lest sans retenue ni détour. Ces personnes vous connaissent, et vous ont vu traverser votre grossesse. Elles savent ce par quoi vous êtes passé·e·s, et de quelle manière vous parler.

Consulter un spécialiste

Vous pourriez aussi, à l’inverse, avoir besoin d’évoquer certains aspects de votre ressenti à une personne totalement objective qui ne porte pas de jugement. En cela, le thérapeute aura les mots justes et saura vous guider. Il passera peut-être par de l’art-thérapie, la constellation familiale…peu importe : il existe mille et une façons de trouver la clé de votre mieux-être. N’oubliez pas les spécialistes du milieu médical, comme les sages-femmes ou votre gynécologue.

Partager sa peine avec des personnes qui sont passées par là

Vous n’êtes pas seul·e. Beaucoup ont malheureusement enduré cette épreuve ô combien douloureuse. Groupes de soutien, forums de discussion, Internet vous permet de rencontrer ces personnes aux quatre coins du globe. Le fait d’avoir traversé la même situation va créer un lien non négligeable qui vous soulagera d’emblée.

Prendre soin de soi malgré tout

Votre corps et votre mental ont besoin d’apaisement. Autant que faire se peut, essayer de dormir à des heures régulières, de manger plusieurs fois par jour et de bien vous hydrater. Les promenades au grand air se montrent redoutablement efficaces, la respiration étant un élément indispensable au bien-être.

Faire vivre la mémoire du défunt

Allumer une petite bougie pour prier ou pour se recentrer, planter un arbre… Des études ont montré que la commémoration d’un défunt contribuait à honorer sa mémoire, rassembler son entourage et accepter la mort.

La perte périnatale a pour particularité de survenir, le plus souvent, d’une manière soudaine. La nouvelle tombe comme un couperet, si bien que les parents n’ont pas le temps de comprendre ce qui est en train d’arriver : tout se passe très vite et s’accompagne d’un fort sentiment d’impuissance. Heureusement, des solutions simples et efficaces peuvent aider à aller mieux et cicatriser.

A lire aussi :   Défenses immunitaires : comment les renforcer de façon naturelle ?