Horoscope

Les pratiques divinatoires venues du Moyen-Orient

Les pratiques divinatoires venues du Moyen-Orient

Pouvoir deviner l’avenir a toujours fasciné les peuples à travers les âges et au fil des siècles les voyants ont employé diverses pratiques pour nous montrer ce qui nous attend. Toutefois, savez-vous d’où leur viennent ces techniques parfois un petit peu particulières ?

C’est justement ce que nous vous proposons de découvrir au travers de cet article. Alors que vous soyez passionné de voyance, pour connaître votre avenir financier ou parler avec l’au-delà, commencez par savoir d’où viennent ces pratiques. 

Si vous faites appel à la voyance pour rencontrer la bonne personne, sachez que rien n’arrive à ceux qui ne cherchent pas, donc pourquoi pas essayer un site de rencontre musulmane pour trouver votre moitié.

3 pratiques divinatoires issues du Moyen-Orient

La cafédomancie

Si vous l’ignorez, la cafédomancie est la pratique divinatoire qui utilise le marc de café pour prédire l’avenir. Cette manière assez répandue de faire de la voyance possède des origines mystérieuses que l’on associe à la Mésopotamie. 

Pourtant, elle a véritablement pris son essor au cœur de l’Empire Ottoman. Par la suite, cette technique s’est répandue en Europe Centrale avant d’atteindre l’Italie et de se généraliser dans le reste du continent.

La molybdomancie

Le nom peut paraître barbare, mais vous avez sûrement déjà vu vos grands-parents ou vos parents regarder à des morceaux de plomb ou d’aluminium avec une amie. Parce que oui, la molybdomancie désigne la lecture de l’avenir dans le plomb, bien qu’aujourd’hui on ait plutôt recours à l’aluminium pour plus de simplicité. 

C’est une pratique qui vient du Maghreb qui est un peu moins connue en France, mais qui existe en Allemagne, en Bulgarie et dans plusieurs autres pays d’Europe de l’Est et du Nord.

La Favomancie

La favomancie désigne l’art divinatoire par lequel on prédit l’avenir en jetant des fèves. Cette pratique est originaire du golfe Persique, mais est devenue particulièrement populaire en Bosnie-Herzégovine ainsi qu’en Russie. Il existe par ailleurs une variation de cette pratique en Iran qui utilise 53 fèves au lieu de 41, mais le principe reste similaire. 

Pourquoi ces pratiques existent-elles ?

Il est difficile de donner une réponse définitive tant le sujet est vaste, mais ces pratiques sont le fruit de plusieurs siècles de tradition. Il est possible de voir en chacune le reflet de la culture qui les a formées. Dans celles que nous avons mentionnées, le principe est d’observer des phénomènes physiques pour en tirer une interprétation métaphysique, ce qui est lié à de nombreux aspects des cultures du Moyen-Orient.

A lire aussi :   Quelle est la meilleure voyance par audiotel ?