Combien de grammes de sel par jour devez-vous consommer ?

Tackk.com » Cuisine » Combien de grammes de sel par jour devez-vous consommer ?

Il est primordial de savoir combien de grammes de sel par jour il est possible de consommer puisque ce petit ajout sur vos plats peut avoir de lourdes conséquences. Comme c’est le cas pour le gras ou le sucre, le corps n’apprécie pas les excès, les médecins sont donc nombreux à recommander une réduction, car le sel peut avoir une incidence sur l’hypertension artérielle. Le risque de développer un cancer de l’estomac est aussi à prendre en compte.

Mesurez la quantité de sel par jour

Il est difficile de savoir si vous avez ingurgité trois ou quatre gammes au cours des derniers repas. Comme les personnes qui se lancent dans un régime drastique avec des portions précises, vous devez impérativement vous attarder sur la quantité. Les débuts seront forcément laborieux puisque vous devez décrypter toutes les étiquettes et réaliser quelques calculs en fonction des portions dégustées au cours de la journée. Il y a toutefois quelques repères à connaître pour la quantité de sel par jour :

  • Elle est relativement faible dans les oeufs, le poisson, la viande.
  • La quantité sera plus élevée pour la charcuterie et notamment le jambon cru, les fromages ainsi que le pain.
  • Toutes les viennoiseries, les soupes préparées par les industriels et les plats cuisinés auront tendance à afficher des records.

Pour connaître parfaitement la quantité tous les jours, il n’y a pas une recette miraculeuse, vous devez miser sur le « fait maison ».

Les recommandations de l’OMS pour le sel

Vous pouvez consulter un nutritionniste, il pourra vous aider à établir un programme pour les repas et vous serez en mesure de connaître le sel accordé et la quantité journalière acceptée. Généralement, la teneur est beaucoup trop élevée lorsqu’elle dépasse 1.5 gramme pour 100 grammes. A contrario, elle sera faible si vous avez moins de 0.3 gramme pour 100 grammes. En ce qui concerne les recommandations de l’OMS, elles sont assez simples à prendre en compte, vous ne devez pas dépasser une cuillère à thé de sel par jour. Il ne faut pas confondre avec la petite cuillère à café puisque la quantité est beaucoup plus forte.

Vous savez désormais combien de grammes de sel par jour vous pouvez ingurgiter et il est déconseillé de saler à nouveau les plats lorsqu’ils arrivent sur la table. Si vous réalisez quelques calculs pour l’ensemble de vos repas, vous ne devez pas dépasser 6 grammes par jour. Cette quantité sera rapidement atteinte si vous n’êtes pas vigilant et que vous jonglez avec tous les plats des industriels. Toutefois, en France, nous ne sommes pas les consommateurs les plus importants concernant la portion de sel par jour. Ce sont les Canadiens qui ont reçu la palme d’or avec près de 12 grammes par jour, soit le double de la quantité recommandée par l’OMS. Il possible d’utiliser d’autres solutions pour donner du goût à vos plats.

Pourquoi le sel est-il néfaste pour votre santé ?

Il faut impérativement connaître la teneur en sel dans les aliments, car le sodium peut s’avérer très problématique dans le cadre d’un excès. Il y a de grandes chances pour que ce dernier engendre une irritation de l’estomac puisque la muqueuse est fortement endommagée. Sur le long terme, cela peut provoquer un cancer puisqu’il s’agit d’un facteur de risque à ne pas négliger. Les personnes qui ont la main lourde sur le sel ont souvent des douleurs abdominales et les cellules de l’estomac sont endommagées, ce qui provoque cette maladie.

D’autres désagréments sont connus et cela montre à quel point il est important de savoir combien de sel par jour il est possible de consommer. Il peut accroître les risques liés à une infection par la bactérie H pylori. Une substance carcinogène pourrait également se développer à cause d’une telle consommation, elle se retrouve dans le système digestif, ce qui provoque d’autres problèmes de santé liés à la digestion et ils sont plus ou moins graves.

Pour aller plus loin dans la gestion du sel tous les jours

Bien que le sel soit la principale source de sodium et qu’il soit également un élément essentiel pour l’organisme notamment pour la répartition de l’eau ainsi que la régularisation de la pression et du volume sanguin, il demeure tout de même néfaste lorsqu’il est consommé en grande quantité. Il est alors nécessaire de prendre connaissance de combien de sel par jour l’organisme a besoin et de combien de grammes il lui faut par jour.

La réduction de la quantité de sel est-elle nécessaire ?

Il est important d’apporter quelques clarifications concernant le sel pour une meilleure compréhension. En effet, le NaCl est composé de sodium et de chlore et pour la connaissance de l’équivalent en sel, il suffit de multiplier celle du Na par 2,5.

En effet, un aliment est considéré à forte teneur en sel lorsqu’il contient une quantité supérieure à 1,5 g pour 100 g et inversement, avec une proportion de moins de 0.3 g pour les 100 g, il est estimé à faible teneur en sel. Ainsi, l’OMS (Organisation mondiale de la santé) recommande la limitation de la consommation du sel au quotidien à 5 ou bien 6 g par jour ce qui équivaut à 1 cuillère à thé de sel quotidiennement, 3 g sont largement suffisants pour combler le besoin quotidien en sel de l’organisme adulte.

Cependant, il est bien utile de rappeler qu’un excès de sodium dans le sang est bien néfaste pour la santé des individus et cela peut même aller vers une aggravation de problèmes comme :

  • L’ostéoporose.
  • La rétention de l’eau dans l’organisme.
  • Les soucis de la tension artérielle.
  • Des risques importants de maladies cardiovasculaires.
  • Fort heureusement, le diabète ne fait pas partie des maladies, seulement l’excès de sucre est concerné

Ainsi, une réduction du sel dans l’alimentation est bien nécessaire pour minimiser les risques sur la santé. Il est judicieux de suivre les recommandations suivantes pour répondre à la question « combien de grammes de sel par jour ? » :

  • Les recommandations de l’OMS pour les adultes : une consommation de moins de 5 grammes de sel par jour.
  • Pour les enfants âgés entre 2 et 15 ans : l’OMS recommande un ajustement vers la baisse de la consommation maximale de sel qui est conseillée pour les adultes.
  • Il est nécessaire que tout le sel consommé soit enrichi en iode ou iodé, car cet élément contribue à une optimisation des fonctions mentales. Il aide surtout au développement du cerveau fœtale de manière saine ainsi que celui des jeunes enfants.

Toutefois, la diminution du sel dans l’alimentation ne peut se faire sans un changement des habitudes alimentaires qui commence à l’échelle de l’individu avant de passer par la société.

D’un autre côté, les politiques ainsi que les stratégies doivent penser à la création d’environnements assurant à la population la consommation des aliments aussi sains que nutritifs en gardant une teneur en sel faible. Pour y parvenir, des stratégies doivent être élaborées pour une réduction du sel dans l’alimentation.

  • Une garantie d’une production d’aliments sains par les différents fabricants ainsi que les détaillants.
  • Une amélioration de l’accessibilité ainsi que la disponibilité de produits à faible teneur en sel.
  • Une sensibilisation accrue des consommateurs en y mettant les moyens d’actions nécessaires comme le recours au marketing social pour une prise de connaissance de la nécessité de réduire la quantité de sel par jour.
  • Il est bien utile de créer un environnement propice à la diminution de la quantité de sel en intervenant au niveau des écoles, mais aussi les lieux de travail.
  • Il faut surveiller la consommation de sel de la population ainsi que les différentes sources dans l’alimentation ou encore les comportements des consommateurs pour une meilleure orientation des décisions politiques qui doivent être prises par rapport au sel.

Par ailleurs, les changements doivent commencer au niveau individuel en réduisant la quantité de sel par jour à la maison et cela est possible.

  • Ne pas ajouter le sel lors des préparations culinaires.
  • Enlever la salière de la table.
  • Limiter le grignotage et surtout celui avec des proportions de sel importantes.
  • Choisir des produits qui contiennent peu de sodium.