La contre visite médicale par l’employeur pour lutter contre l’absentéisme : dans quel cas la demander ?

Tackk.com » Santé » La contre visite médicale par l’employeur pour lutter contre l’absentéisme : dans quel cas la demander ?

Le taux d’absentéisme augmente de plus en plus, c’est pour cela que beaucoup d’employeurs recherchent des moyens de lutter contre cela.

Lorsqu’un employé s’absente régulièrement, surtout pour des raisons médicales, cela peut engendrer beaucoup de dépenses à l’entreprise. Une contre-visite médicale par l’employeur peut suffire pour lutter contre l’absentéisme.

N’importe quel employeur peut recourir à cette solution plutôt que d’installer une caméra s’il doute de l’authenticité de l’arrêt de travail pour maladie de son employé.

La contre-visite médicale par l'employeur pour lutter contre l’absentéisme : dans quel cas la demander ?La contre-visite médicale est une mesure radicale permettant de lutter contre l’absentéisme sans raison valable. Les chefs d’entreprise ou employeurs peuvent recourir à une contre-visite médicale afin de vérifier l’authenticité de l’arrêt maladie. La contre-visite est faite par un médecin commissionné qui réalise un diagnostic afin de certifier ou réfuter l’arrêt maladie.

Comment se fait une contre-visite médicale ?

La contre-visite médicale réalisée par l’employeur est un procédé simple, et surtout rapide, qui permet de vérifier l’authenticité et la véracité du congé maladie pris par l’employé. Il n’y a pas de délai pour demander une contre-visite médicale, mais il vaut mieux agir vite, dès le début de l’arrêt de travail, pour qu’elle soit plus efficace.

La contre-visite se fait soit en cabinet médical ou au domicile de l’employé. Le médecin commissionné est choisi par l’employeur. Il vaut mieux choisir un médecin ayant la même spécialité que celui qui a délivré l’arrêt de travail. L’employé doit impérativement se plier à la demande de contre-visite de l’employeur.

Une contre-visite médicale par l’employeur peut suffire à lutter efficacement et rapidement contre les arrêts de travail injustifiés. Par exemple, si l’arrêt est effectué suite à un problème dentaire, c’est un dentiste qui devra venir chez l’employé. Si vous êtes un chef d’entreprise, encouragez vos employés à adopter un hydropulseur dentaire.

Pour la crise d’allergie au gluten, vous devez aussi faire attention à la contre-visite médicale et faire appel à un médecin spécialisé.

Qui peut demander une contre-visite ?

N’importe quel chef d’entreprise ou employeur peut demander une contre-visite médicale. C’est un droit pour tout employeur qui remet en question la véracité de l’arrêt de travail. La contre-visite médicale peut également être demandée par la caisse d’assurance maladie.

Quand demander une contre-visite ?

Le chef d’entreprise n’a pas besoin de raison particulière pour demander une contre-visite. Cela ne concerne pas que les entreprises dans le milieu des travaux. Les employeurs peuvent avoir recours à la contre-visite lorsqu’ils ont un doute et lorsque l’employé prend fréquemment des arrêts de travail pour des raisons de santé.

Une contre-visite médicale par l’employeur peut suffire à confirmer ce doute.

Quelles sont les conséquences d’une contre-visite sur l’employé ?

Après avoir fait passer la contre-visite médicale à l’employé, l’employeur en reçoit les résultats dans un délai très bref, moins de 48 heures en général. Plusieurs cas peuvent se présenter :

  • Refus de l’employé de passer la visite ou absence au domicile : l’employeur cesse immédiatement de verser les indemnités et des sanctions peuvent s’en suivre.
  • Confirmation de l’arrêt de travail : les indemnités continuent d’être versées jusqu’à la fin de l’arrêt de travail.
  • Prolongation de l’arrêt de travail.
  • Arrêt de travail injustifié : l’employeur suspend les indemnités.