Jouer à la guitare : quelles sont les bases ?

Tackk.com » High tech » Musique » Jouer à la guitare : quelles sont les bases ?

La guitare est un instrument polyphonique à cordes qui existe en plusieurs variantes. Pour un débutant qui souhaite y jouer, il lui faut connaître certains éléments de base. Nous vous présentons donc une liste non exhaustive des bases à la guitare.

Connaître les types de guitares et leurs variantes 

Le genre musical que l’on souhaite faire déterminera la guitare à choisir. Avant donc de commencer à suivre des cours, il convient d’en savoir plus sur les variantes de cet instrument et leurs caractéristiques. Cela aidera à mieux orienter le choix selon que l’on veuille utiliser une guitare acoustique ou électrique.

  • La guitare classique et ses composantes

À première vue, la guitare classique est facilement identifiable. Elle comporte en général un corps creux appelé caisse de résonance. C’est de cette partie qu’est produit le son du fait de la vibration des cordes, ce qui laisse entendre une sonorité riche en basse et chaleureuse. Elle convient au style de musique classique ou flamenco.

Cette variante de la guitare dispose d’un manche en bois rond et large. Celui-ci contient 6 cordes en nylon qui s’étendent du chevalet au sommet où l’on retrouve 6 clés d’accordage, lesquelles servent à régler la tension de chacune des cordes.

Lesdites cordes ont la particularité d’être moins tendues contrairement à d’autres types de guitares. Elles représentent des notes et sont le plus souvent accordées du grave à l’aiguë, selon la configuration suivante : mi-la-ré-sol-si-mi.

  • La guitare acoustique

La guitare acoustique renvoie bien souvent à la guitare de type classique. Pourtant elle se différencie de par le son, la forme et le genre de cordes qui la composent.

  • La guitare folk

Elle se distingue de la guitare classique par ses cordes en métal qui sont maintenues par un système dit de boucle. Le manche est plus long et plus large et la caisse plus volumineuse. Le son qu’elle produit est quant à lui plus métallique.

  • La guitare électrique

La guitare électrique est une variante de la guitare acoustique. À l’opposé de celles évoquées ci-dessus, elle est plus fine et ne dispose pas de caisse de résonance. Son manche est plus long et ses cordes sont en matériau magnétique. On y retrouve également des micros grave et aigu et un bouton de courroie.

Cette guitare nécessite qu’on lui associe un amplificateur, lequel contient un préamplificateur et un haut-parleur. Élément important, il sert à augmenter le volume de l’instrument. On distingue ainsi un ampli à modélisation, à lampe ou à transistor.

Par ailleurs, il est possible d’associer à la guitare électrique et à l’ampli, des pédales d’effets. Elles apportent plus d’effets audio aux compositions parmi lesquels on a la distorsion, le delay, le crunch, etc.

Outre les différents types de guitares, les techniques de jeu relatives à cet instrument sont à connaître. Elles constituent la base dans le processus d’apprentissage pour le guitariste en herbe.

Apprendre les techniques de jeu

La guitare se pratique avec les doigts des deux mains. Chacune d’elles joue un rôle déterminant selon la technique de jeu à adopter. Il en existe plusieurs que l’on peut utiliser pour donner du rythme à l’air composé.

La technique de l’aller-retour

Cette méthode est très importante et facile à exécuter pour tout débutant en guitare. Pour la réussir, il est recommandé de disposer d’un médiator (ou grattoir pour guitare) pas trop épais afin de pouvoir gratter plus facilement les cordes.

Pour commencer, le médiator doit être tenu dans la main droite en étant droitier et inversement pour le gaucher. Il s’agira ensuite de frotter chacune des cordes, une fois vers le bas et une fois vers le haut. En effectuant ce mouvement, les cordes sur le manche doivent être pincées avec la main gauche.

Le finger picking

Cette technique doit être maîtrisée quand on commence à jouer de la guitare. Elle nécessite l’utilisation des doigts. Sur le manche se trouvent environ 24 cases appelées des frettes ou barrettes. Elles sont toutes séparées de barres métalliques traversées par des cordes. La pression d’une corde au niveau d’une case servira à réduire la longueur de vibration de la première. La note produite sera alors plus ou moins aiguë selon que la pression s’exerce à proximité du corps de la guitare ou en hauteur.

Le finger picking consistera donc à appuyer simultanément sur chacune des cordes et cases avec la main gauche. En les combinant, avec les mouvements de la main droite sur les cordes, la mélodie produite sera beaucoup plus rythmée.

Le hammer on, le pull off, le tremolo, les slides

Ces techniques sont facilement praticables pour tout débutant. Elles apporteront plus d’effets aux notes jouées pour des sonorités plus riches et rythmées.

C’est le cas par exemple du hammer-on qui consiste à frapper une note avec le doigt de la main gauche. Puis, sans couper la vibration de la corde, il faudra gratter à nouveau la même note avec la main droite. Le hammer-on est combiné au pull off qui remplace la percussion du fait du retrait rapide du doigt.

Par ailleurs, le tremolo sert à apporter de la variation à la hauteur d’une note. Les slides pour leur part consistent à exécuter une note puis à pincer une corde sur le manche. En la grattant de la main droite, le doigt de la main gauche doit glisser sur la corde vers le haut ou le bas du manche.

Maîtriser les accords et les gammes

Les accords servent à construire un rythme et des mélodies. Elles s’obtiennent à partir de l’exécution de plusieurs notes simultanément. On distingue plusieurs types d’accords : les mineurs, les majeurs, les accords de puissance, les septièmes, etc.

En tant que débutant, il est impératif de connaître en priorité les accords majeurs, mineurs, et septièmes. Ceux-ci se jouent en bas du manche et constituent des accords ouverts. Ces accords sont simples à réaliser et à retenir. Leur utilisation est fréquente et on les retrouve régulièrement dans des genres de musique populaire.

Par ailleurs, les gammes représentent un schéma des notes disposées sur le manche. Au nombre de 7, ces notes se distinguent chacune d’une couleur et d’une sonorité. On distingue ainsi les gammes majeures, mineures mélodiques et mineures harmoniques. Elles sont très importantes et constituent un élément majeur pour l’improvisation. On retrouve par ailleurs des gammes de 7 notes, de 8 notes et les pentatoniques (5 notes).