Assurance

Est-ce que mon assurance habitation prend en charge le remboursement d’une fissure sur mon carrelage ?

Votre carrelage s’est fissuré et vous vous posez la question suivante : est-ce que mon assurance habitation prend en charge le remboursement ? En effet, la réponse à votre interrogation dépend de la cause et du contexte dans lequel cette fissure est intervenue. Elle est également liée aux garanties que vous avez souscrites. Mais à quel moment votre assurance habitation couvre-t-elle la fissure de votre carrelage ? Voici ce que vous devez savoir.

Tout dépend des causes de la fissure de votre carrelage

La fissure carrelage en assurance habitation n’est pas prise en charge la plupart du temps par les assurances habitations. Ce type d’assurance vous couvre souvent pour les dégâts des eaux, les tempêtes, les incendies, les vols et les cambriolages.

À ce propos, s’il est établi que votre carrelage a été fissuré à cause d’une inondation, l’assurance habitation paiera les travaux liés à ce sinistre. Mais à condition que vous ayez bien souscrit une telle garantie. Le carrelage fissuré sera alors remplacé.

La règle est la même, lorsque c’est une tempête ou un incendie qui est à la base de la fissure. On retient donc que l’assurance habitation vous dédommage si la fissure résulte d’un événement classé comme étant une catastrophe naturelle. Il faut alors que votre logement soit bien situé dans une zone prise en compte par des textes réglementaires en vigueur.

En revanche, l’assurance habitation n’intervient pas si la fissure résulte d’un défaut de construction ou d’un choc suite à la chute d’un objet lourd. Elle n’intervient pas non plus lorsque la fissure résulte d’une infiltration d’eau ou d’un défaut d’étanchéité de votre sol.

Recourez à l’assurance dommages-ouvrages pour les défauts de construction

Votre carrelage est-il fissuré à cause d’une pose non conforme ou d’un défaut de construction ? Vous avez la possibilité de recourir à l’assurance dommages-ouvrages du constructeur. En effet, dans le cadre des travaux, les constructeurs ont l’obligation de souscrire des garanties qui vous protègent en cas de défaut de construction. Il s’agit de :

  • la garantie biennale ;
  • la garantie de parfait achèvement ;
  • la garantie décennale.

Grâce à la garantie biennale, vous pouvez formuler un recours contre le constructeur si vous découvrez des défauts de conformité durant les deux premières années. Cette garantie impose à l’entreprise des travaux pour exécuter les corrections nécessaires en réparation des défauts dans votre habitation.

La garantie de parfait achèvement ne s’applique que durant un an. Contrairement à la garantie biennale, elle est plus limitée dans le temps. Vous ne pouvez en bénéficier que lorsque votre carrelage se fissure plus vite.

La garantie décennale quant à elle, s’applique pendant une dizaine d’années, elle vous laisse plus de temps pour découvrir les défauts. Cependant, elle est assez particulière et ne s’adresse qu’à des défauts plus consistants. Il est important que la solidité du bâtiment soit compromise ou qu’il soit inhabitable pour que la garantie décennale s’applique.

Si vous voulez utiliser cette garantie, il faut par exemple que les travaux concernent seulement les fondations, les murs, ou encore la toiture en cas de défaut d’étanchéité. Dans le cas du carrelage, il doit être établi que les carreaux sont indissociables du bâtiment, pour que la garantie décennale puisse s’appliquer.

A lire aussi :   Comment trouver une bonne assurance auto à Nîmes ?