Comment éviter une grossesse après un rapport non protégé ?

Tackk.com » Santé » Grossesse » Comment éviter une grossesse après un rapport non protégé ?

Les rapports sexuels ont pour objectif principal la procréation. Mis à part cela, les rapports sexuels sont de véritables canaux de plaisir. Certaines personnes préfèrent profiter de ce plaisir sans avoir la volonté de procréer. Pour cela, il existe de nombreux moyens de contraception, allant du coït interrompu aux pilules en passant par les préservatifs.

Toutefois, pour des raisons diverses, certaines personnes décident de ne pas faire usage de ces contraceptifs. Ainsi, une grossesse est susceptible d'être contractée. Si c'est le cas chez vous, ne paniquez surtout pas ! Il existe des moyens d'éviter une grossesse après un rapport sexuel non protégé. Cela s'appelle la contraception d'urgence. Dans le présent article, il sera question d'énumérer les différentes contraceptions d'urgence, leur efficacité et leur mode d'emploi

Qu'est-ce qu'une contraception d'urgence

Comme son nom l'indique, c'est un moyen de contraception très ponctuel et exceptionnel. Il est utilisé à la suite d'un rapport sexuel susceptible d'entraîner une grossesse non désirée. C'est une méthode contraceptive qui n'est plus efficace cinq jours après l'acte sexuel. Ceci étant elle doit être appliquée le plus rapidement possible.

Généralement, il existe deux types de contraception d'urgence : la pilule du lendemain et le stérilet (DIU au cuivre)

La pilule du lendemain

Pour éviter une grossesse après un rapport non protégé, il est possible de prendre une pilule du lendemain. C'est un médicament à forte dose de progestérone qui a des effets différents, selon le moment où il est pris. Lorsque le rapport sexuel a lieu avant l'ovulation, la pilule du lendemain aura un effet retardant sur le processus d'ovulation, afin d'éviter toute fécondation. Au cas où l'acte s'est passé pendant ou après l'ovulation, le rôle de cette pilule sera d'entraver la nidation. Elle aura donc un effet abortif. Nous distinguons généralement deux sortes de pilule du lendemain :

En premier lieu, nous avons un progestatif à dose très élevée à base de lévonorgestrel (Norlevo). Ce type de pilule est efficace si vous n'avez pas encore ovulé. Elle est à prendre au maximum dans les trois jours qui suivent l'acte sexuel non protégé, soit soixante-douze heures. Pour plus d'efficacité il est recommandé de la prendre vingt-quatre heures après.

Secondo, il y a la pilule à base d'ulipristal acétate (Ellaone). Son efficacité est prouvée lorsque l'acte sexuel non protégé a eu lieu pendant ou après l'ovulation. Elle est à prendre au maximum cinq jours après l'acte, soit cent vingt heures. Cette efficacité lui a valu le nom de pilule du surlendemain.

La pilule du lendemain se présente sous forme de comprimés. Elle doit être prise uniquement par voie orale. Mais alors, où et comment s'en procurer ?

Vous trouverez la pilule du lendemain en pharmacie, dans les hôpitaux, les infirmeries des écoles et dans les centres de planning familial. Pour la pilule à base de lévonorgestrel, aucune ordonnance n'est demandée. En ce qui concerne la pilule à base d'ulipristal, une ordonnance médicale est obligatoire. En cas de doute, demandez conseil à votre pharmacien. Il faut savoir aussi que le refus de délivrance par un pharmacien est illégal.

La prise de la pilule du lendemain est sans danger et sans effets secondaires graves. Vous pourrez notamment saigner dans la semaine qui suit la prise de cette contraception d'urgence. Il peut vous arriver aussi de souffrir de vomissements, nausées, vertiges, maux de ventre, céphalées et de fatigue. Néanmoins, si les règles sont absentes dans les cinq à sept jours qui suivent la date attendue, il est préférable de faire un test de grossesse.

Le stérilet au cuivre

Moins connu que la pilule du lendemain, le stérilet au cuivre est aussi efficace, voire plus fiable que celle-ci. Le cuivre à base duquel il est majoritairement conçu, lui confère un pouvoir spermicide. Le stérilet à pour rôle d'empêcher l'œuf de se fixer et de s'implanter dans la muqueuse utérine.

En pratique, ce dispositif de contraception d'urgence doit se placer dans les cinq jours maximum après l'acte sexuel non protégé. Néanmoins, il faut d'emblée consulter un médecin, un gynécologue ou une sage-femme pour éviter toute contre-indication.

L'avantage avec le stérilet au cuivre est qu'après le résultat souhaité, il peut servir de contraception permanente contre d'éventuelles grossesses. Contrairement à la pilule du lendemain, pour avoir un stérilet, il vous faut obligatoirement une ordonnance. S'agissant des effets indésirables, ils sont divers et se ressentent après l'installation du stérilet. Nous pouvons citer notamment :

  • saignements ;
  • crampes utérines
  • règles plus longues, douloureuses et plus abondantes.

Il faut noter également que ce dispositif de contraception peut être utilisé à tout âge même si vous n'avez pas encore eu d'enfant.

Bref, vous savez désormais comment éviter une grossesse après un rapport non protégé. Toutefois, ces deux contraceptions d'urgence ne vous protègent pas des IST et du VIH SIDA.