Comment calculer la température sous le bras ?

Tackk.com » Santé » Comment calculer la température sous le bras ?

Une montée de température est le signe d’une fièvre. Elle est généralement le résultat d’une infection virale ou bactérienne. Pour s’assurer de la température réelle du corps, il faut la mesurer avec un thermomètre. Ce dernier existe en plusieurs modèles et les modes de prise de température sont aussi variés. L’on peut prendre sa température par voie rectale, buccale, auriculaire ou axillaire. Cette dernière voie comporte des particularités qu’il faut connaître pour ne pas fausser le résultat.

Le choix du thermomètre

Avant de passer à la prise de température, vous devez choisir le thermomètre qui convient le mieux à votre cas d’utilisation. Dans notre cas, il faut prendre la température sous le bras. En fonction de la personne fiévreuse, vous avez le choix entre deux types de thermomètres :

  • le thermomètre classique à mercure. Ce type de thermomètre nécessite de bien le secouer avant de passer à la prise de la température. Il vous faudra vous assurer que le trait rouge soit au plus bas, avant de placer le thermomètre dans l’aisselle de la personne concernée. Il convient mieux aux adultes, car ceux-ci ne seront pas dérangés par le temps de la prise qui est souvent long.
  • le thermomètre électronique. Celui-ci vous permet de vaquer à vos occupations après l’avoir placé. Il vous suffit de l’allumer, de vérifier qu’il est bien à 0 °C avant de le mettre dans l’aisselle de la personne concernée. Attendez ensuite le bip et retirez-le.

Il faudra faire attention au moment d’utiliser le thermomètre et se munir d’un coton imbibé d’alcool pour nettoyer le bout de votre thermomètre avant chacune des utilisations.

La prise de température sous le bras dans les bonnes conditions

La température normale du corps est de 37 °C. Si vous sentez des malaises et un inconfort dus à une température anormalement élevée, c’est que votre organisme est en train de se défendre. C’est une réaction naturelle de votre organisme. Cette montée de fière peut être due à plusieurs causes qui méritent un tour chez votre médecin traitant. Toutefois en attendant, vous pouvez mesurer le niveau de votre fièvre avec votre thermomètre classique ou électronique. Ainsi, que ce soit chez l’enfant de plus de 2 ans ou chez l’adulte, la température peut être prise par voie axillaire. Pour bien prendre sa température, il faut :

  • Nettoyer votre thermomètre et essuyer vos aisselles à l’aide d’une serviette sèche. Cet outil est probablement utilisé par plusieurs membres de votre famille. Il peut parfois être introduit dans le rectum pour la prise de température chez le bébé. Il convient donc de le nettoyer avec du coton imbibé d’alcool pour stériliser le thermomètre. Dans le cas d’un thermomètre à mercure, il faut le secouer jusqu’à ce que le mercure descende en dessous de 36 °C.
  • Lever votre bras ou celui de l’enfant pour y loger le bout du thermomètre. Il vous faut plaquer le bras sur le thermomètre et veiller à le maintenir dans la même posture jusqu’à entendre le petit bip du thermomètre s’il s’agit d’un modèle électronique. Dans le cas d’un thermomètre à mercure, il faut patienter pendant 2 à 4 bonnes minutes pour avoir un résultat exploitable.
  • Dans le cas du thermomètre digital, lire la température affichée sur l’écran après le bip. Toutefois, si vous avez un thermomètre classique, il faudra lire le niveau de graduation atteint par la montée du mercure.
  • Ajouter 0,9 °C au résultat trouvé. C’est la véritable astuce pour ne pas se tromper quand on choisit de prendre sa température par voie axillaire. Si vous trouvez par exemple : 36,1 °C c’est la preuve que votre température est normale, car quand on ajoute 0,9 °C on atteint les 37 °C. En cas de fièvre, votre thermomètre peut afficher 38,1 °C auxquels il faut ajouter 0,9 °C pour obtenir la température réelle qui serait de 39 °C : preuve d’une forte fièvre.

Si vous suivez ces précautions à la lettre, vous aurez des résultats exploitables, qui vous permettront de penser à ce qu’il vous faudra faire ensuite.

Les bons réflexes en cas de fièvre

Une montée de fièvre est très désagréable pour l’organisme. On n’a nullement envie de la voir durer. Il faut donc, en plus des traitements prescrits par le médecin, utiliser quelques astuces pour accélérer la chute de la fièvre. Il faut notamment :

  • Boire beaucoup de liquide pour prévenir la déshydratation. La fièvre fait généralement transpirer et l’organisme perd beaucoup d’eau qu’il faut compenser ;
  • Enlever le surplus de vêtements et de couvertures sans se déshabiller totalement. Ce geste permettra à l’organisme de laisser la chaleur s’échapper. Le fait d’éviter de se mettre nu vous évite de prendre froid et d’aggraver la fièvre : c’est le paradoxe d’une montée de fièvre ;
  • Se reposer durant le traitement et suivre les prescriptions du médecin sont nécessaires quelles que soient les causes de votre infection. Avec une bonne prise en charge, votre fièvre baissera au but de quelques heures.

La prise de température avec un thermomètre doit pouvoir vous indiquer votre état de santé. Si vous doutez de l’état de votre appareil, n’hésitez pas à consulter dans un centre de santé qui vous permettra d’être mieux fixé.