Peut-on consommer du CBD quand on fait du sport ?

Tackk.com » Sport » Peut-on consommer du CBD quand on fait du sport ?

Le CBD ou Cannabidiol est une substance dévirée de la plante de cannabis. Très utilisé de nos jours, le CBD fait pourtant l’objet de nombreux questionnements tournant autour de son mode d’emploi et surtout sa consommation chez les sportifs. Cependant, contrairement aux idées reçues, il est sans danger pour les athlètes. Voici ce qu’il en est concrètement.

Le CBD ou Cannabidiol : les propriétés

Appartenant à la famille des cannabinoïdes, le CBD (ou cannabidiol) est présent dans le cannabis ou dans le chanvre indien. Utilisée pour traiter un nombre important de maladies, la molécule CBD est également très consommée pour le simple plaisir. De plus, favorisant l’homéostasie, elle fait beaucoup de bien à l’organisme de l’homme. Ainsi, contrairement à ce qu’on pourrait penser, consommer du CBD ne provoque pas d’effet enivrant comme les drogues. Cette absence de propriétés psychotropes fait que sa consommation est complètement légale dans beaucoup de pays.

En France par exemple, pour une consommation du CBD adaptée à tous les goûts, il est possible de s’en procurer sous ses formes de :

  • huiles à ingérer ou à appliquer comme crèmes de la peau (elles luttent contre l’acné notamment)
  • infusions à ingérer (aux effets relaxants)
  • gélules qui sont généralement utilisées comme des compléments alimentaires.

Vous verrez aussi certaines personnes le vapoter à l’aide des cigarettes électroniques et d’autres ingérer ses cristaux ou les diluer dans des boissons. Récemment, des études menées ont mis en lumière les maux que le CBD permettrait de soulager ou d’atténuer :

  • les crises d’angoisse et d’épilepsie
  • les troubles du sommeil et l’anxiété
  • le diabète
  • certaines maladies de la peau
  • les douleurs d’arthroses.

D’autre part, le CBD agit aussi dans la régulation de plusieurs processus physiologiques tels que l’appétit, la douleur et même l’humeur. En effet, le système nerveux comporte plusieurs récepteurs (dont le système endocannabinoïde) qui s’appuient sur des molécules comme le CBD pour transmettre des commandes au corps humain. De ce fait, la molécule CBD peut influer sur la mémoire, la perception, les mouvements ou la concentration. Mieux, elle baisse considérablement le stress et renforce le système nerveux. Ainsi, l’absence d’effets psychoactifs et la présence de nombreuses vertus thérapeutiques montrent que les molécules de CBD sont bénéfiques pour l’esprit et le corps.

CBD : un sportif peut-il en consommer ?

Si vous vous demandez si on peut consommer du CBD quand on fait du sport, vous devez savoir que la réponse est positive. En effet, quand on est sportif, il y a beaucoup d’avantages à consommer du CBD. D’une part, la molécule facilite les séances d’entraînement du sportif. Elle rend les mouvements fluides, mais réduit aussi au maximum la fatigue et le stress du sportif. D’autre part, en consommant du CBD avant ou après les exercices physiques, l’athlète est plus performant et il récupère plus rapidement. D’ailleurs, d’aucuns soutiennent que la molécule est capable d’accroître la croissance.

Entre autres, le CBD est légalement utilisé aujourd’hui par les sportifs de la l’UFC, de la NFL et même les athlètes des jeux olympiques depuis son récent retrait de la liste des substances interdites par l’Autorité Mondiale Antidopage. Le CBD est donc compatible à la pratique du sport, car à la grande différence d’autres produits de la même famille, ce n’est pas un psychotrope. Par conséquent, utilisé judicieusement, il ne fera pas subir au consommateur un effet enivrant qui empêcherait de pratiquer correctement son sport. Par ailleurs, lorsque le consommateur fait preuve de bon sens et de responsabilités, la substance ne provoque pas des changements d’humeur et n’empêche de conduire en toute sécurité.

Comment prendre son CBD ?

Si certains préfèrent prendre le CBD le matin (à l’heure du petit-déjeuner), pour d’autres, c’est à l’heure du dîner ou juste avant d’aller au lit. Ainsi, il n’y a pas de moment préférentiel ou idéal. Il n’y a aucune obligation sur comment le prendre (en l’associant avec d’autres médicaments ou en le prenant uniquement). Chacun y va de ses habitudes tant que le résultat escompté est atteint. L’essentiel est de savoir quand et comment la substance agit sur vous pour garder le contrôle. Par exemple, pour parer à un coup de fatigue après le travail ou en milieu de journée, il est plus judicieux de le prendre aussitôt pour être en mesure de continuer son travail et rester dynamique jusqu’à la fin de la journée.

En revanche, si le CBD a pour effet de vous détendre, il est recommandé de l’utiliser le soir avant de dormir. Par contre, si vous voulez avoir la pêche dès le matin et faire tout de suite le plein d’énergie, vous feriez mieux de le prendre très tôt le matin. En somme, pour une utilisation correcte du CBD, il faut être attentif à la réaction de votre corps à chaque prise et déterminer la dose adaptée à votre emploi du temps ou à vos activités. Cependant, il est essentiel de ne pas oublier la posologie correcte.

À ce jour, la posologie varie entre 2,5 et 300 milligrammes par jour pour les cas de traitements thérapeutique. La quantité qu’un individu est autorisé à consommer varie naturellement en fonction de son poids. Même si la consommation minimale pour un habitué est de 25 mg, pour un débutant, il est conseillé de commencer tout doucement par petites doses (2,5, 3, 4, 5 mg). Par contre, comme pour tout médicament, il faut veiller à quelques recommandations pour éviter des complications. La consommation du CBD peut avoir pour effets secondaires des effets sédatifs ou énergisants. Pour ce faire, il est donc déconseillé de l’utiliser dans les cas suivants :

  • la conduite de sa voiture après utilisation de CBD en cigarette électronique
  • la consommation de CBD chez la femme enceinte
  • la consommation de CBD chez les mineurs.

En résumé, contrairement à des stupéfiants tels que le THC ou le cannabis qui sont strictement illégaux en France, le CBD bénéficie d’un flou juridique. Ceci fait qu’il peut être consommé sans aucune crainte. De plus, il est commercialisé suivant certaines conditions de sécurité. Toutefois, n’étant pas encore considéré comme un médicament, le cannabidiol ou CBD ne peut pas encore être prescrit par les professionnels de la santé. Elle ne peut également pas être prise en charge par votre mutuelle ou votre assurance maladie.